Un été au Havre

Les actualités d'Un Été au Havre

Voir ce mail dans votre navigateur

 

 

Lettre au Havre #01

Chaque mois, un auteur ou un artiste partage avec nous les raisons de son amour pour Le Havre.
 

REVENIR AU HAVRE

 
« Qu’y puis-je si le béton armé désormais me désarme ? » C’est ce que j’avais trouvé de mieux pour dire l’inexplicable. Ça s’appelait « lettre au Havre ». C’était en 2004. On m’avait demandé quelques mots pour cette ville dont je venais, et que je redécouvrais, cette drôle de ville grise dont on m’entendait parler avec attachement, ferveur même, alors même qu’elle semblait, précisément, décourager tout attachement, toute ferveur.

La faute à la sale histoire du XXe siècle. Le Havre outragé, Le Havre brisé, Le Havre martyrisé mais Le Havre libéré… à coups de milliers de tonnes de bombes britanniques. Déluge de feu pour table méthodiquement rase. Une ville aplatie. Plus rien que la mer. Mon grand-père m’en avait tant parlé. Le tunnel Jenner, une nuit en enfer.

Il fallut reconstruire vite. Open bar pour le béton. Et cote en chute libre pour l'ex Havre de Grâce.

J’avais quitté la ville à 17 ans. Sans regrets, avec une joie rageuse. Au Havre, Sartre avait écrit « La Nausée », moi je voulais respirer. Paris m’allumait ; j’avais cédé.

Pour mieux revenir. A Manhattan-sur-mer, comme j’aime l’appeler à cause de Saint Joseph, église building dressée comme une vigie pour mieux scruter les ciels changeants du pays de Caux. J’aime y entrer, baigner mes yeux dans le puits de lumière de son clocher net, regarder le soleil éclabousser l'escalier spiralé, d'où semblent vouloir descendre des anges dans les éclats verts, bleus, rouges des vitraux.

De vrais anges il y a, au Havre, sur la promenade le long des vagues, du côté du skatepark. Des anges à planches, des anges à roues, filles et garçons aux yeux brillants de défi, très Larry Clark. Ils foncent et volent, ils sont jeunes et le battement de leur cœur plein de promesses prend de la puissance sur les spines et les walls. Courbes couleur chaux vive du Volcan de Niemeyer, lignes coupantes de Perret, œil affuté du MuMa, Porte Océane ouverte à tous les possibles : cette robe de béton lui va si bien, au Havre, qu’on dirait qu’elle la baigne dans la vaste mer comme une mariée pieds nus après la fête.

Non elle n’est pas grise, cette ville, mais de mille nuances d'argent, comme la Manche où glissent à l’horizon les supertankers, longs squales repus qui brillent, comme elle, dans la lumière pleine d’iode, tandis que je marche sous le ciel gouaché de nuages tourbillonnants vers le bout du monde, à Sainte-Adresse, là où Le Havre commence. Qu’y puis-je si le béton armé désormais me désarme ? 
 
Christophe Ono-dit-Biot est né au Havre en 1975. Il est l’auteur de six romans dont « Birmane », prix interallié 2007, « Plonger », Grand Prix du roman de l’Académie française et Prix Renaudot des lycéens, qui sera porté à l’écran par Mélanie Laurent à l’automne 2017. Le dernier, « Croire au merveilleux » est paru en mars dernier aux éditions Gallimard. Le Havre est présent dans tous ses romans.

 

 

 

Programme Un Été au Havre

 

 

 

 

Le Scaphandrier par Royal de Luxe

DU 7 AU 9 JUILLET
ROYAL DE LUXE
FRANCISCOPOLIS

Il y a 25 ans, le premier des « géants » de la compagnie de théâtre de rue Royal de Luxe faisait ses premiers pas au Havre dans le cadre d’un spectacle mémorable : Le Géant tombé du ciel. À l’occasion du 500e anniversaire du Havre, ils viendront de nouveau rendre visite à la cité océane. Très attendus, deux d'entre eux paraderont dans les rues de la ville du 7 au 9 juillet, dans le cadre d’une création issue de la saga des Géants. Les retrouvailles promettent un beau moment d’émotion et d’émerveillement pour toutes les générations.

Plus d’informations : www.uneteauhavre2017.fr

 

Smart Factory

DU 23 JUIN AU 03 SEPTEMBRE
EXPOSITION SMART FACTORY

La production artistique peut-elle être « programmable » pour répondre aux critères prévisibles du marché ? Les machines sont-elles aussi capables de créativité, voire de sensibilité ? Les machines vont-elles même un jour remplacer les artistes ? Pensée par Charles Carcopino, l’exposition Smart Factory s’empare de ces vertigineuses questions au travers d’installations qui mettent en scène le processus de création et masquent la présence de l’artiste. Le spectateur joue alors parfois le rôle de muse, sa présence influant l’art en train de se faire.

Les artistes exposés : YANG02 - So Kanno - Karina Smigla-Bobinski - Patrick Tresset - Niklas Roy - Véronique Béland - A Two Dogs Company - Kris Verdonck - Grégory Chatonsky

Le Tetris
Entrée libre
Plus d’informations : www.uneteauhavre2017.fr

 

Dans le port du Havre (Frédéric Lenfant), 1998, Pierre et Gilles

DU 27 MAI AU 20 AOÛT
EXPOSITION PIERRE ET GILLES

Cet été, le MuMa donne carte blanche à Pierre et Gilles pour le second temps d’une grande rétrospective proposée en collaboration avec le Musée d’Ixelles à Bruxelles. L’exposition compte plus de 80 œuvres, de la fin des années 70 à aujourd’hui. Dans la grande nef du musée, Pierre et Gilles ont imaginé une installation spécifique à partir des cabanes de plage typiques de la ville, tandis qu'au rez-de-chaussée, ils revisitent l’accrochage des riches collections du musée. Un « cabinet de curiosités » présente également objets personnels insolites et œuvres de jeunesse du duo.

Musée d'Art Moderne André Malraux
Tarifs : plein tarif 10 euros, tarif réduit 6 euros et gratuité sous conditions et présentation de titres en cours de validité.
Plus d’informations : www.muma-lehavre.fr

 

 

 

Guide Un Été au Havre

GUIDE UN ÉTÉ AU HAVRE
TOUTE LA PROGRAMMATION

Consultez le guide Un Été au Havre, vous y trouverez toutes les informations sur les parcours de visite à travers la ville, les expositions, les œuvres dans l'espace public et les différents temps forts qui rythment les célébrations des 500 ans.

Cliquez ici pour consulter le guide Un Été au Havre
Il est également disponible gratuitement à l'espace d'accueil du Volcan, ouvert 7/7 de 10h à 19h.

 

 

 

 
 
 
 

 

 

Couleurs sur la plage par Karel Martens

Parabole par Alexandre Moronnoz

Etant donné un mur

 
 
 
 

Logos Groupement d'Intérêt Public Le Havre 2017

 

 

Un Eté au Havre remercie ses partenaires:
VINCI Construction France – LH CLUB 2017 
Transdev – EDF – Total SA – Matmut – Groupe SNCF
ENEDIS – Fondation d’entreprise ENGIE – Groupe Caisse des Dépôts
Suez – Centre commercial Docks Vauban – GROUPE LA POSTE
Crédit Agricole Normandie Seine – SOCIETE GENERALE – BRITTANY FERRIES
CIM – CITYA IMMOBILIER – STX FRANCE
Orange – JCDecaux – CARRocéan – Alcéane – RADIO FRANCE – JOTUN – NLX
Ministère de la Culture et de la Communication  – SACEM – ADAPG – SAIF – ADEME
CLUB TPE PME 2017

 

 

 

 

 

 



Crédits photos : Stéphane Thidet Impact (c) Edouard Zeitoun - Chiharu Shiota Accumulation of Power (c) Philippe Bréard - Lang et Baumann Up#3 (c) L/B - Vincent Ganivet Catène de containers (c) Philippe Bréard - Terrasse du Volcan (c) José Guiet / La Colombe Niemeyer - Le Scaphandrier (c) Pascal Victor ArtComPress / Royal de Luxe - Karina Smigla-Bobinski ADA (c) Karina Smigla-Bobinski - Dans le port du Havre (Frédéric Enfant) (c) Pierre et Gilles - Karel Martens Couleurs sur la plage (c) Philippe Bréard - Alexandre Moronnoz Parabole (c) Sandrine Prisac - Etant donné un mur (c) Alcéane

 
 

Le Havre 500 ans festivités Juillet Août Royal de Luxe voiliers grands voiliers

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau